Revenir au site

Renforcer l'efficacité de la politique marketing par les 18 principes taoïstes et le modèle "P18"

Cet article aide à mieux comprendre les 18 principes taoïstes qui s’inspirent du fonctionnement efficace et harmonieux de la nature. Il examine en quoi ce modèle familièrement baptisé «P18 », peut aider le dirigeant ou le manager à optimiser sa prise de décisions. Il est plus particulièrement appliqué ici à la politique marketing de l’entreprise.

· Articles entreprise

A l'image d'un moulin dont les ailes sont tournées dans le sens du vent, le taoïsme pose que les organisations et les hommes ne sont jamais aussi performants et heureux que lorsqu’ils observent, identifient, comprennent et appliquent les lois de la nature, à eux-mêmes, aux relations qu’ils entretiennent avec leurs semblables et avec le monde.

Dans le but conscient d’aider les leaders et les managers à prendre des décisions efficaces et utiles pour eux-mêmes et pour les autres, les lois de la nature ont été modélisées en 18 principes synthétiques et opératoires. Grille de lecture pédagogique et simplifiée du réel, ces 18 principes taoïstes permettent de s’assurer que l’organisation, le pilotage des projets, les valeurs de l’entreprise etc., suivent et respectent la performance efficiente et harmonieuse de l’univers.

Les 18 principes sont généralement présentés sous la forme d’un cercle qui réunit dans la philosophie taoïste le Ciel, l’Homme et la Terre.

De manière très schématique et descendante (Du Ciel vers la Terre), on pourrait décrire chaque principe de la manière suivante :

  1. L'harmonie : Pose la question de la fluidité, de l’évidence, de la satisfaction et de la joie dans l’instant de toutes les parties prenantes.
  2. L'impermanence : Pose la question de l’imprévu, de l’aléa, de la gestion de la crise et du risque, de la capacité d’adaptation.
  3. L'interdépendance : Pose la question des liens visibles et invisibles entre les choses, les acteurs, les situations, les environnements, les temporalités etc.
  4. La bipolarité dynamique (Yin/Yang) : Pose la question du risque dans l’opportunité et de l’opportunité dans le risque, de la relativité du bien et du mal.
  5. L’en-bas est à l’image de l’en-haut, la fractalité : Pose la question du miroir entre la direction et le terrain, entre le stratégique et l'opérationnel, entre le manager et le collaborateur, entre le conseiller et le client, l’interne et l’externe etc.
  6. Le cosmocentrisme : Pose la question de ce qui dépasse l’individu ou l’organisation (le vivant, le beau...) et la question de la raison d’être.
  7. L'unité/l'immortalité : Pose la question de ce qui réunit et qui fait durer.
  8. La nature : Pose la question de la présence de la nature et du biomimétisme dans les lieux de travail, les produits, les décisions, les relations, les ressources, la biodiversité… Pose également la question de sa propre nature.
  9. La frugalité : Pose la question de l’optimisation des ressources, des gestes, du temps, de l’énergie etc. et au-delà de l‘action par le « non-agir » ou l'"agir-juste".
  10. Le retour à l’équilibre, la création : Pose la question de l’adaptation permanente, de la nécessaire créativité, de la prise en compte et de l’anticipation de l’aléa.
  11. La simplicité : Pose la question de la simplification de toute la réalité environnante : process, lieux, comportements, intrants, agendas etc.
  12. Le non attachement et la liberté : Pose la question de ses marges de manœuvres et de ses contraintes.
  13. La spontanéité : Pose la question de la prise en compte de l’intuition et de l’instant, à l’image du comportement d’un enfant.
  14. La bonté : Pose la question de la bienveillance « naturelle » à installer entre (et à l’intérieur de) tous les acteurs
  15. La vérité intérieure : Pose la question de la transparence, de la sincérité et de l’alignement (à soi, aux valeurs, à la raison d’être…).
  16. L’ouverture au beau : Pose la question de la beauté et de l’embellissement du monde dans et par son action.
  17. La joie : Pose la question de la joie ressentie à agir, de l’alignement de son action par rapport à sa « propre nature » en tant qu’individu ou organisation.
  18. Le réel, l’adaptabilité dans l’ici et le maintenant : Pose la question de la vigilance et de sa capacité à observer efficacement le réel, à comprendre pour mieux anticiper et agir. 

Simplification assumée de la réalité, ce modèle que l’on pourrait baptiser du nom de code de « P18 », aide le dirigeant, le manager ou le pilote à décider ; il guide l’action et facilite sa mise en œuvre. De nombreux exemples d’application sont consultables dans les ouvrages et publications cités au bas de cet article.

***

Dans le cas particulier du marketing, le modèle P18 permet de trouver des offres de produits et services plus frugales ou efficientes, plus globales, plus rapides à mettre en œuvre, plus « signifiantes » et porteuses de sens, plus respectueuses de l’environnement ou des hommes, en un mot, plus harmonieuses.

Dans le cas d’un Directeur Marketing, d’un Chef de Produit ou de marque, le modèle des 18 principes va les aider à s’assurer que les lois qui fondent la nature sont bien réunies dans la politique client et dans les produits et services qu’on lui propose. S’il n’est pas toujours facile d’obtenir un livrable « pur », il reste intéressant de s’en approcher en passant en revue les lois qui président au fonctionnement de notre réalité.

Sur le plan méthodologique, le responsable marketing pourra s’interroger sur chacune des variables de son Marketing-MIX (prix, produit, service, communication, filière de distribution et lieu de vente, formation interne etc.) et les croiser avec chacun des 18 principes taoïstes en leur affectant par exemple une note entre 1 et 5. Il peut ainsi obtenir ce que l’on appelle un Tao-profil de son MIX et de ses 5 ou 7 P.

Interprétant son profil, il peut ensuite s’interroger, prendre conscience des variables sur lesquelles il est le mieux positionné, examiner celles sur lesquelles il devrait progresser en priorité. Il pourra ainsi trouver les moyens de le simplifier (simplicité), diversifier ses approvisionnements (Liberté), sélectionner des intrants biosourcés (Nature), consacrer une partie de la marge générée à une action philanthropique (Bonté) etc.

Le même raisonnement peut être adopté pour évaluer la matrice SWOT (Risques/Opportunités du marché, Forces/Faibles de l’organisation) et l’intégration de ses variables PESTEL (Politique, Economie, Social, Technologie, Écologie, Législation). Facile d’utilisation, le modèle des 18 principes (P18) peut également et de manière plus estimative, approcher le profil marketing des concurrents ou de leurs produits phares.

A titre d’exemple, un Iphone récent par exemple pourrait être spontanément noté de la manière suivante par son Directeur Marketing (5 = meilleure note) ou par ses compétiteurs :

Il est ensuite intéressant d’obtenir l’évaluation comparée du CODIR, puis des collaborateurs, des clients mais également des prestataires. Il est également utile d’obtenir ou de simuler le profil comparatif d’un Samsung.

Si on le souhaite, on peut également apparier les principes deux par deux puis trois par trois etc. La beauté de mes produits est-elle à la fois simple (Principe 11) et naturelle (Principe 8) ? La veille de mon marché (principe 18) est-elle simple (Principe 11) et bipolaire (Principe 4) ?

Parmi les nombreuses questions qu’un leader marketing taoïste se poserait, on peut en lister ici quelques-unes :

  • Ma politique marketing est-elle en cohérence avec la raison d'être de mon organisation ? (Fractalité)
  • Mes produits contribuent-ils à rendre le monde meilleur ? Plus équilibré ? Plus harmonieux ? (Harmonie, cosmocentrisme)
  • Est-ce que je pense « monde » lorsque le conçois un nouveau produit ou service ? (Cosmocentrisme, interdépendance…)
  • Depuis combien de temps ma gamme ou mon produit n’ont-ils pas évolué ? (Impermanence)
  • En quoi l’un des défauts de mon produit/service pourrait-il devenir une qualité ? (Bipolarité)
  • Sommes-nous les seuls à pouvoir proposer ce nous proposons ? (Immortalité)
  • Suis-je capable de voir un marché là où les autres s’arrêtent ? (Bipolarité, réel)
  • En quoi mon produit/service respecte-t-il la nature, le vivant ? Comment pourrait-il les respecter encore davantage ? (Nature)
  • En quoi mes produits/services sont-ils parcimonieux ? Comment pourraient-ils l’être davantage ? (Frugalité)
  • Mon produit, la com, les lieux de vente… sont-ils esthétiques ? Simples ? (Beauté, simplicité)
  • Suis-je, sommes-nous réellement libres : fournisseurs, variables du MIX, actionnaires… ? (Liberté)
  • Mes fournisseurs et prestataires profitent-ils également des efforts engagés ? Comment ? (Bonté, interdépendance)

Il est particulièrement intéressant de convoquer la grille des 18 principes taoïstes en amont du stade « Proof of concept (POC) » du produit et au moment de la réflexion relative au Minimum Viable Product (MVP).

De manière pragmatique, il est conseillé de nommer un pilote « P18 » pour s’assurer de la bonne mise en œuvre des 18 principes taoïstes au sein de l’organisation, qui se rapprochera sans s’en apercevoir, des lois qui forgent les planètes et de celles qui les animent.

***

Références :

Ouvrages :

  • Laurent CHATEAU. Manuel pratique du leader taoïste™ : 81 conseils et outils pour gouverner sa vie, ses équipes, son organisation, Management & Société - Fiche pratique n°55.
  • Laurent CHATEAU. (2014). La Tao-entreprise : performance globale et harmonie, Deboeck
  • Laurent CHATEAU. (2019). Coaching taoïste des dirigeants du 3è millénaire : 18 modules vers la performance, l’harmonie et l’ouverture de conscience, Management & Société

Articles en ligne traitant des 18 principes taoïstes :

***

Le Tao-Marketing est détaillé dans l'ouvrage "La Tao-entreprise : performance globale et harmonie". Ed. Deboeck, 2014.

Il est également synthétisé dans la fiche conseil n°55 du "Manuel pratique du leader taoïste" paru en avril 2021 aux éditions Management & Société.

 

Pour le commander : vous pouvez vous connecter sur le site de l'éditeur ici, sur une librairie en ligne ou vous rapprocher de votre librairie préféré. Pour le Québec, le diffuseur est XXX.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK