Revenir au site

2021 : ce qu’annonce le Buffle de Métal…

Premier animal du zodiaque chinois, on ne pensait objectivement pas que le Rat de Métal de 2020 allait démarrer ce nouveau cycle duodécimal (12 ans) en mordant si fortement dans sa meule de fromage. An 2 de l'ère du Covid, le Buffle de Métal nous maintient en 2021 dans l’énergie du Métal et l’objet de cet article est précisément de faire le point sur ce qui nous attend durant cette période pivot et de grands bouleversements. Revue de détail énergétique et éthologique.

· Articles pour tous

On s’est livré à l’occasion des vœux de janvier puis en mars 2020, au jeu des prédictions avec l’article intitulé : Crise du Coronavirus : le Rat de Métal nous avait prévenu ! Quand on écrivait que l’année 2020 devrait être celle d’un nouveau cycle, du Métal, de l’hygiène, du blanc, des Poumons et du repli de l’énergie (lieu de vie, logement, corps…), on ne croyait pas si bien dire. On récidive cette année l’exercice oraculaire avec l’arrivée du Buffle de Métal, pour tenter de se préparer au mieux puisqu’il est dit qu’anticipation et prudence sont mères de sagesse.

Pour mettre un peu de structure, on va analyser successivement le caractère Yin de l’année qui vient puis les singularités de l’animal (Buffle) pour finir sur la tonalité énergétique du Métal. Il s’agira pour conclure de combiner l’ensemble pour savoir si 2021 ressemblera à l’annus horribilis de 2020 ou si de meilleurs auspices se profilent.

La polarité Yin, le Buffle, le Métal...

La polarité Yin/Yang :

L’année 2021 sera une année Yin. Le Yin est généralement associé à l’intérieur, au passé, à ce qui ne se voit pas, à ce qui agit dans l’ombre, à la matérialité, au réel, à la Terre, au moindre mouvement ou à l’immobilité. S'éloignant de la sidération (Yang) de 2020, on devrait en 2021 moins travailler la forme ou l'agitation et davantage le fond, rechercher moins l'apparence que l'efficacité de l'action, fusse-t-elle moins séduisante.

 

Le Métal Yin du Buffle de 2021 devrait être plus doux que le Métal Yang du Rat de 2020. Si 2020 était l’épée, on pourrait considérer que le Métal Yin de 2021 sera l’ornement du pommeau ou de la lame, destiné à embellir plutôt qu’à combattre (Yang). Les mâchoires de Métal devraient donc se relâcher légèrement l'année prochaine avec les conséquences que l'on va examiner plus loin. Dans tous les cas, les promesses des temps qui chantent seront peu audibles, les effets de manche peu convaincants. La période n'appelle pas aux grands mouvements du stratège et du Bois mais au contraire aux petites victoires, aux petits pas, aux réalisations effectives sans tambour ni trompette au risque de frustrer les rêveurs et les activistes, même si quelques coups d’éclats inopportuns et en opposition de phase sont toujours possibles.

Le Yin de 2021 porte également l’énergie de la transition avec la polarité de l’Eau de 2022 qui invitera encore davantage au repos et à l’introspection, au bilan et à la remise en question, peut-être de notre système politico-économique, tellement perfectible. Les années 2022 et 2023 seront un appel profond de sens et de réorientation systémique probable, la quête de la lumière dans l’obscur, mais on reparlera une autre fois du Tigre et du Lièvre d’Eau.

Le Buffle :

Dans le zodiaque chinois, le Buffle est le 2è animal de la course des animaux, organisée par le légendaire Empereur de Jade qui souhaitait constituer sa garde rapprochée. Disons-le tout de suite, même si c’est un signe à tonalité « Eau » (celle de la rizière), le Buffle est l’animal le plus terrien et lourd du zodiaque chinois. Les 4 pieds dans la glaise, il en porte les qualités mais aussi les limites. Sous son joug volontaire, on peut noter la patience résolue de la bête de somme, sa capacité au labeur et sa constance, son goût pour la discipline, la rigueur, la détermination qui peuvent tourner à l’entêtement en cas d’excès. Honnête et protecteur, le Buffle attache naturellement de l’importance au travail ainsi qu’aux valeurs traditionnelles (la famille, les rites, l’éducation…). Conservateur dans l’âme et peu sensible à l’opinion de l’autre, il est attaché et fidèle à ses croyances, à ses idéaux, à ses causes, ce qui peut devenir un frein au changement, à l’innovation et à la transformation. L’année 2021 devrait à ce titre porter l’énergie de la conservation et de la consolidation, davantage que de la transformation et des grands mouvements. Accentué cette année par le Métal, cette tendance à la conservation du Buffle peut se transformer en cristallisation et en rigidité. Cette inertie et la protection de ce en quoi il croit (idées, convictions, programmes d’action) peuvent le rendre autoritaire, mais sincère et convaincu dans tous les cas. Parmi ses attachements et dans un souci de protection, le Buffle est intimement lié à un territoire (la parcelle de la rizière, le pré carré, le labour), familial, amical, professionnel, national, ce qui peut l’amener à des comportements patriotiques exacerbés, identitaires, nationalistes ou irrédentistes. A l’échelle des communautés (minorités), les revendications pourraient s’intensifier. Les pro-Trump disposent d'un bon terreau énergétique pour poursuivre la contestation et l'affirmation de leurs tropismes.

Ancré dans la Terre et goûtant peu l'improvisation, notre Buffle a besoin d’action et de réel, de concret, de plan d’actions jalonnés (une parcelle puis l'autre) afin de mobiliser sa formidable énergie et son exceptionnelle volonté. Cette persévérance est souvent à l’origine de sa réussite sociale ; la récolte à force d'efforts finit par pousser.

Forgeant ses opinions sur ses certitudes et trop éloigné du Ciel, le Buffle goûte peu la communication qu’il assimile à un art de la paillette, du virtuel et du superficiel.

Voilà quelle sera la tonalité éthologique de l’année 2021. De fait, on pourrait imaginer une année besogneuse, sans grande fantaisie, centrée sur l’économique, l’alimentaire et les besoins fondamentaux (la paye, la santé). Ancré dans son pré et à hauteur d'herbe, le Buffle se préoccupera de la préservation du vivant et de la Terre mais toujours sous un angle pragmatique et applicatif, si possible dans le court terme. Loin des grands sommets internationaux, on pourra travailler à la préparation de l’avenir (la transition énergétique…) sur la base de situations, de projets ou de cas réels et effectifs. Son identité et l’éducation devraient également avoir leur importance dans le cycle qui s’annonce. La géopolitique ou la conquête de mars ne seront pas vraiment le sujet ici, ou alors, moins pour le rêve que pour préserver ses intérêts ou affirmer son autorité. On va en reparler avec la polarité du Métal, la notion de territoire sera déterminante en 2021.

Le Métal :

On a déjà détaillé l’année dernière les caractéristiques du Métal avec le Rat. On retrouvera en 2021 les mêmes manifestations énergétiques : le repli énergétique et le retour à soi, l’heure des choix pour assurer à ses proches ou à ses causes un avenir meilleur, le lien avec l’hygiène et les Poumons, le blanc froid de la blouse du médecin. Le rapport à la santé sera toujours présent mais sans commune mesure avec les tensions Yang des premiers mois de 2020. Le risque que l'énergie du Métal se déséquilibre et se vide (excès de Yin) est cependant bien réel.

De manière générale, lorsque l’énergie du Métal (l’énergie dominante de 2021) est équilibrée, les décisions sont prises de manière apaisée et objective à l’image d’un juge qui rend le droit (L’épée de Métal qui tranche avec équilibre et justesse). Le Juge était d'ailleurs dans l'Empire la fonction associée au Métal. Le Métal peut se ranger aux côtés des plus fragiles et à l’image du chevalier, peut défendre de nobles causes, faisant preuve de dévouement, de courage et d’un réel sens du sacrifice. Efficace, rigoureuse et brillante sur le plan intellectuel, la personnalité de Métal base ses décisions sur la rationalité et peu sur la passion ou l’émotion. Elle sait toutefois être magnanime et compatissante. Comme dans un tribunal, elle accepte de modifier ses opinions si la situation objective ou l’argumentation le justifie. Le Métal équilibré tient parole et ne cache pas la vérité qui doit éclater dans sa blancheur la plus pure. Cette pureté s’exprime aussi par un besoin compulsif de propreté (l'hygiène hospitalière) et d’une recherche idéale de perfection (la déesse Raison, Marianne, le Ciel pour les taoïstes).

Lorsque le Métal se déséquilibre, les qualités évoquées deviennent des travers. En excès (de Yang), le juge devient sournois et le templier moins vertueux. A l’image de l’Archidiacre Claude Frollo dans Notre Dame de Paris, l’homme ou la femme de Métal réprime ses émotions et se morfond que les choses ne soient pas aussi parfaites qu’il les avait imaginées. Instable émotionnellement, il ou elle charge son entourage, entre dans le jugement et la critique systématique. Le reproche est féroce, la rancune présente et durable. Inquisiteur et méticuleux, le Métal se dessèche à force de discipline et de gravité. La lame peut se casser à force de mortifications.

A l’inverse, lorsque le Métal est en vide (excès de Yin), notre juge s’assimilera plutôt à un Pierrot triste et morfondu par des jugements intérieurs permanents. Adressés d’abord à soi, le Métal en vide se traduit par une nature romantique exacerbée et triste. Cet abattement porte la déception que soi, le monde ou l’autre ne soit pas à la hauteur de l’idéal projeté. La honte le dispute à la culpabilité par rapport à une exigence de droiture ou éthique trop élevée. L’épée se rouille et/ou se retourne contre celui qui la tient. Introverti, secret et isolé, le Métal en Yin préfère les petits comités plutôt que les grandes assemblées (Pas plus de 6 personnes à table à Noël, on est bien dans le Métal Yin) et parler du monde d’avant et du passé. Avant c’était mieux, la nostalgie s’installe. On s’attache excessivement à certains lieux, certaines idées ou certaines personnes, la jalousie et la possessivité en amour. On crie rapidement à l’injustice et on médit. On peut vouloir se faire justice soi-même. Dans ce souci de la perfection et de garantir un meilleur avenir, on peut devenir pingre, économiser pour survivre.

Les comportements observés en 2020 dans nos sociétés occidentales traduisent de manière troublante la déviation énergétique du Métal Yang. 2021 pourrait être l'année de la déviation du Métal Yin.

Que retenir pour 2021 ?

En combinant tout ce qui été vu, on peut dire que 2021 prolongera en l’adaptant ce qui a été entamé par le Rat de Métal en 2020.

De manière générale et par la conjonction du Yin, du Métal et du Buffle, 2021 devrait être l'année du ralentissement (les raquettes à neige ont remplacé les skis !) dans une atmosphère pesante. La probabilité est plus grande que le Yin l’emporte sur le Yang, que le Métal s’exprime de manière moins mordante et ne connaisse pas les excès de 2020. Il est ainsi probable que la tristesse, l’apitoiement et la honte (d’avoir perdu son emploi, d’être tombé malade, de ne pas être allé visiter ses proches, de ne plus retrouver la vie d'avant : voyages, convivialité, loisirs…) l’emportent sur le jugement agressif (Yang) de 2020 (gouvernements incapables, agitations et improvisations, complotismes…) et la hargne. La tempête sanitaire s'apaise et l’on commence à mesurer les dégâts psychiques et économiques (licenciements, faillites et pertes de marché, précarité de trésorerie, détresse sociale et psychologique, concurrence mondiale exacerbée, protectionnisme économique croissant, tropismes de pénurie…), le temps possible des dépressions et des suicides. La police elle-même, le bras armé du Métal en sera affectée (Au service d'un pouvoir trop répressif ? Raciste ? Liberticide ?). Les temps seront à la consolidation, au retour aux fondamentaux (se loger ? Gagner sa vie ? Protéger ses proches ? Sécuriser son épargne ? Rembourser la dette ?). 2021 sera le temps de la patience à un moment où l'on souhaiterait que tout aille plus vite pour retrouver le "comme avant". Il faudra ronger son frein à l'image de la mouchette, cet anneau nasal qui rend le Buffle plus docile. Les impatients du Bois (Yang) et les fantaisistes ne seront pas à la fête. La cigale devra apprendre à devenir fourmi.

Loin des incantations inutiles et des victoires en chantant, la priorité sera donnée au réel, à ce qui marche, à ce qui compte, à l'important et à l'utile. On revient aux fondamentaux, au concret et à la matérialité plutôt qu'aux chimères, aux « fins de mois » plutôt qu’à la fin du monde, trop lointaine pour le Buffle. Les besoins vitaux (l’économique, la santé et l’environnemental) seront dominants en matière politique. La prise de risque de manière générale (investisseurs, employeurs...) sera faible.

Les trois mots clés devraient être ceux de 1) justice et de droit, de 2) de santé et 3) de territoire.

La justice, le droit, la loi :

  • Juger soi, juger l’autre, juger la situation, l'importance de la "justice sociale". De ce jugement peut sortir le meilleur comme le pire. Si on a bien compris l’intérêt d’une justice impartiale, équanime et équilibrée, les écarts par le pouvoir sont toujours possibles : mal apprécier la situation par les politiques (soulèvement social), abuser du régime d’exception et de la privation des libertés… Le Feu (le pouvoir, l'autorité) a tendance à agresser un Métal faible. De fait, le gouvernement pourrait être tenté de profiter du contexte Métal Yin ambiant pour renforcer le recours à la loi, accentuer la pression législative, étatique et bureaucratique (Carnet de vaccination, attestations et dérogations diverses...), rouvrir le dossier sur les retraites en invoquant la raison ("C'est indispensable"). Le recours à la loi s'intensifiant (Déviation du Métal), la liberté d'action ou de mouvement pourrait globalement reculer. Les pouvoirs publics pourraient faire appel à la notion de « sacrifice », d’essence Métal. Goûtant à la fois la valeur "Travail" et de la raison (le nécessaire financement des retraites) mais protégeant également ses droits et son territoire  (Départ à 62 ans, montant des pensions...), le Buffle sera divisé sur cette question ainsi que la société dans son ensemble. La question de la justice sociale en période de précarisation sera au centre des débats avec un probable retour du revenu universel et de l'aliénation (l'anneau du Buffle) qui lui est associé. La liberté attendra.
  • La période suppose d’être particulièrement honnête et droit, transparent dans ses relations, loyal à son employeur, à ses valeurs ou à ses projets, qui vont être bousculés par l’agitation de la période. Il sera essentiel d'être "droit" dans son axe et dans ses bottes, aligné et stable dans ses valeurs et ses projets, fidèle à ce que l'on est ou ce à quoi on aspire (Poumons), pour sereinement traverser la période agitée et précaire qui s'annonce.
  • Année Métal et de rectitude, le droit aura sans doute une place importante en 2021 avec des discussions possibles autour de la constitution, des projets de lois, nombreux et possiblement liberticides (droit du travail, liberté de la presse et loi de 1881, saisie du CSA sur la pratique de l'humour à la radio comme en 2020, séparatisme...). Les références à la loi, à la règle, aux Canons seront légion. L'actualité judiciaire et juridique devrait être riche et intense en France ou dans nos relations internationales (Le Brexit, la Turquie et Malte, la mer de Chine, les eaux arctiques, l’Arménie, l’Ukraine…). L'Europe montera au créneau vis-à-vis des géants du numériques (GAFAMI) pour mieux protéger les données personnelles, pour renforcer la justice fiscale et plus largement le territoire européen (voir plus bas la question du territoire).

La santé :

Il y a 60 ans (la précédente année du Buffle de Métal) démarrait la 7è pandémie du choléra qui n'est pas encore éteinte (1304 décès encore recensés en 2015). La propreté et l’hygiène sont une caractéristique du Métal, hygiène et pureté de corps mais également de l'esprit. Le Métal est associé aux Poumons. On n’en a pas fini avec le Covid qui alimentera l’actualité dans des proportions (Yin) cependant moins fortes et agitées que l’année 2020 (Yang). Le « blanc » du personnel soignant sera encore la couleur dominante de la période mais de manière plus ténue que 2020. L’air sera toujours contaminé et les Poumons du Métal qui le respire toujours exposés. La maladie cependant est mieux connue et aura perdu de son animosité (Yang). L’immunité pulmonaire s’est bien développé en 2020 et atténuera sa manifestation morbide en 2021. Le vaccin tempèrera les inquiétudes malgré la brume d’incertitude (Yin) qui accompagnera son lancement (Efficacité et mutation à venir ? Effets secondaires ? Durée de l'immunité ? Contagiosité des vaccinés ?). Dans le contexte débilitant et de baisse de moral ambiant, la santé physique et mentale de la population aura globalement tendance à se dégrader. Il sera essentiel d'identifier et de cultiver ce qui nous ressource et nous apporte la joie (Cœur/Feu). Il sera toujours conseillé de stimuler l’immunité et l’énergie des Poumons par une pratique sportive/sexuelle et énergétique (Yoga, Qi Gong…) ainsi qu’une alimentation saine. Les tenants d'une pratique spirituelle seront avantagés.

Le « territoire » et le « conservatisme », grands enjeux de 2021 :

Renforcée en 2021 par l’énergie du Buffle, l’énergie du Métal (l'épée qui sépare) renvoie spécifiquement à la notion de frontière et de « territoire », les barbelés métalliques qui entourent la parcelle. Dans le corps humain, cette fonction territoriale est assurée par le Gros Intestin, l'entraille Yang des Poumons mais également par la peau (le tissu des Poumons) qui protège et sépare l'interne de l'externe. Le territoire ou le périmètre, ce peut être son territoire personnel, sa famille et ses proches, ses amis, ses réseaux et ses alliances, son métier, son entreprise, son pays, ses croyances, son identité, sa religion, sa communauté etc. Il est probable que l’on ressente en 2021 cette intention de préservation identitaire et clientéliste, de conservation des acquis ou de ce qui nous définit. Par précaution et repli dans l'attente de temps meilleurs (typiquement Métal), le niveau d'épargne devrait augmenter ou rester à un niveau très élevé si le gouvernement n'agit pas par la loi pour contraindre sa circulation (taxation de l'épargne, confiscations...).

Si on regarde dans le rétroviseur, la précédente année du Buffle de Métal était 1961 (tous les 60 ans). De nombreux événements relevant de l’enjeu territorial ont émaillé l’actualité. Citons sans souci d’exhaustivité :

  • Rupture entre l’Union soviétique et la Chine
  • Putsch des généraux à Alger
  • Rupture des relations diplomatiques entre les États-Unis et Cuba
  • Début de la construction du mur de Berlin
  • Résolution de l’ONU sur le statut des corps célestes qui peuvent être librement explorés par tous les États et ne sont pas susceptibles d’appropriation nationale
  • Tito organise une conférence des États non-alignés à Belgrade, avec la participation de 25 pays
  • Reprise des essais nucléaires soviétiques dans l’atmosphère

Dans ce contexte, chaque pays défendra mordicus ses intérêts et ses frontières, le protectionnisme sera encore dominant et le chacun pour soi l’emportera le plus souvent. Les laboratoires pharmaceutiques défendront précieusement les formules de leurs vaccins et de leurs brevets. Même si on ressentira moins l'outrance de 2020 (Joe Biden succède à Trump en janvier 2021 par exemple), les temps ne sont pas encore à la coopération et la séparation de l’épée (Métal) sera dominante. Les états occidentaux chercheront à limiter leur dépendance à la Chine et à l'Asie sur les biens essentiels (relocalisation, diversification des approvisionnements), la France poursuivra sa tendance à réindustrialiser le pays en s'appuyant sur l'innovation, valorisera le made in France. Les alliances historiques chercheront à se solidifier (Le Royaume-Uni et le Commonwealth, les démocraties face aux pays totalitaires...).

Métallique, on peut redouter l’autoritarisme du Buffle (coups de menton et de cornes) dans les relations internationales ou en France qui s'exprimera surtout par la loi (Yin) plutôt que par les armes (Yang). On peut notamment penser au confinement et au couvre-feu, à la loi de sécurité globale, la loi sur le séparatisme, etc. Énergie de l’esprit plutôt que du Cœur, la raison devra l’emporter sur l’affect et les sentiments. Le dossier des retraites devrait faire sa réapparition, abordé de manière froide, technocratique et chiffrée.

Parce que c’est une année Buffle et pas seulement Métal, l’environnement devrait s'inviter dans l’actualité politique. Ce ne sera pas une année pour lancer des projets innovants mais plutôt des concepts éprouvés et fiables. En prévision des élections de 2022, la tendance au conservatisme politique et à la préservation des valeurs traditionnelles devraient s’accentuer et servir la droite. En plus de l’économique, du travail et du social, l’identité et la sécurité pourraient être au cœur des campagnes électorales et des plateformes programmatiques. Le temps n’est pas au changement ou à l’innovation, aux grands élans de cœur et à l'ouverture des frontières. Les élections régionales et départementales de mars 2021 devraient être particulièrement revendicatives. La demande d'une nouvelle loi de décentralisation et de renforcement du pouvoir local pourrait faire son apparition (gestion de la crise sanitaire par les Régions ?). Les régions européennes (Écosse, Catalogne...) devraient faire parler d'elles et chercher à exister.

Sur un plan plus personnel...

A titre plus personnel, le Buffle de Métal prépare le cycle de l'Eau et nous invite à nous définir, à trouver notre vérité et la lumière intérieure de notre Métal, de notre propre nature. 2021 pourrait être mise au service de la vérité, de notre vérité intérieure (notamment celle de l'épée et de la verticalité pour compenser peut-être la grisaille de l'horizontal) mais également relationnelle ou de couple, à prendre les décisions dans la douceur du Yin. Le Métal dans son énergie de repli et de cristallisation, va nous inviter à nous recentrer, à rester fidèle à ce qu'on est et à ce qui nous est cher, à ce qui nous identifie et nous singularise, à protéger notre territoire et nos proches, à rester ancré comme le Buffle et aligné avec ce qui nous détermine et nous définit. Loyauté du Métal oblige, ce ne devra pas être l'année des renoncements à ses projets, à soi, à ses dons ou à ses appels, à ses réseaux ou à ses appuis.

 

2021 pourra faire aboutir les choix qu'on a engagés en 2020, devrait récompenser les actions lancées de longue date, exigeant patience et persévérance. Année de labeur, ce sera probablement l'année des petits pas et des petites victoires mais le Buffle pourra tout de même avancer..., à la vitesse de la charrue.

En conclusion...

Pour conclure et s'il n'est pas certain, on observe que le risque d'un vide du Métal n'est pas nul. Le modèle des 5 éléments taoïstes nous enseigne que le remède passe par le rééquilibrage du Métal qu'on a évoqué mais également par l’énergie nourricière de la Terre qui se traduit par un recours souhaitable au concret, à la frugalité, à la confiance (en soi, en l'autre, en l'avenir) pour éviter les pensées anxiogènes, au calme, à l'ancrage et au ressourcement dans la nature, et surtout au maintien du plaisir et du lien : à soi-même, avec les êtres qui nous sont chers (l'amour, l'amitié, la joie d'être ensemble) ou utiles, entre les hommes, entre les pays, entre les organisations, entre l'Homme et la nature. A chacun ses méthodes pour y parvenir. Dans l'ordre implacable de son cycle, le modèle taoïste nous enseigne que cette phase de recentrage du Métal et de purification intérieure est indispensable pour aborder sereinement le territoire de l'Eau, de la Connaissance et de la sagesse en 2022 et 2023.

Rendez-vous à la fin de l’année 2021 pour voir comment notre Buffle de Métal a résonné… et raisonné.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK